Resveratrol, un antioxydant exceptionnel

Resveratrol, un antioxydant exceptionnel

L’antioxydant aux multiples vertus

Resveratrol

Le resveratrol est un produit naturel qui possède un large spectre d’action sur la santé. Présent notamment naturellement dans la peau du raisin, il est proposé sous forme de complément alimentaire par de nombreux fabricants. Les nombreuses études menées ont démontré son activité antioxydante et anti-inflammatoire.. Le resveratrol a prouvé son efficacité sur divers modèles animal, ainsi que sur des cellules humaines en cultures et plus récemment également in vivo sur l’homme via une grande marque française de cosmétique.

Resveratrol : Synthèse sur certains bénéfices

Le resveratrol agit sur plusieurs pathologies grâce à ses capacités antioxydantes :

La perte de poids : Dans l’une des études les plus récentes sur le resveratrol et la perte de poids, les scientifiques ont découvert qu’il pouvait stimuler l’expression de l’adiponectine (une hormone qui possède des propriétés anti-obésité et peut lutter contre la résistance à l’insuline). Des études de laboratoires effectuées sur des animaux montrent que le resveratrol peut aider à accélérer le métabolisme et combattre la formation des cellules graisseuses.

Le cancer : Le resveratrol est prometteur dans la prévention et le traitement du cancer, selon plusieurs rapport. En effet, un certain nombre d’études préliminaires suggèrent que le resveratrol tient ses effets notamment en activant le gène P53, reconnu comme un puissant anti cancer. Dans une étude sur des cultures cellulaires, le resveratrol a favorisé la suppression de la progression du cancer du sein au premier stade de développement de la maladie. Publiée suite à une recherche sur la prévention du cancer, l’étude a révélé que le resveratrol a permis d’éviter que l’oestrogène ne réagisse avec des molécules d’ADN, et ainsi l’empêche de former des composés qui marquent le début de la formation des cellules cancéreuses.

Les maladies cardio-vasculaires : Le resveratrol possède des vertus thérapeutiques qui potentiellement pourrait agir dans le traitement des maladies cardiaques, c’est ce qu’ indique une étude scientifique portant sur ses effets. Parallèlement à la bibliographie disponible sur la santé cardiovasculaire et le resveratrol, les auteurs des rapports ont noté qu’il pouvait aider à diminuer le LDL («mauvais» cholestérol), prévenir le durcissement des artères et de maintenir la pression artérielle sous contrôle. Les données disponibles proviennent principalement de recherches sur les animaux, et sont très encourageant pour le traitement d’une affection cardiaque.

Le vieillissement cellulaire : Des études récentes sur les effets sur la santé du vin rouge ont permis de déterminer que ses vertus santé était principalement lié au resveratrol. Des études in vitro ont elles démontré son pouvoir anti inflammatoire et à lutter contre les maladies neurodégénératives en ciblant les processus biochimiques liés à ces pathologies. De meme les gènes associés à la longévité son activé en présence du resveratrol. Pour obtenir les mêmes effets, il faudrait suivre un régime alimentaire basé sur la restriction calorique (très difficilement supportable pour l’homme, car le but étant d’être à la limite de la malnutrition). La restriction calorique a démontré ses effets anti vieillissement sur l’homme et le resveratrol pourrait donc être un moyen de la « mimer » sans les inconvénients associés. Une étude portant sur des souris pendant 2 ans a également mise en avant 3 types de régimes: un régime normal, un régime avec supplémentation calorique et un autre combinant le régime très calorique avec du resverarol. Et voici ce que l’on peut observer:

resveratrol lipides

L’étude montre une perte de l’intégrité cellulaire et une accumulation des lipides dans le régime hyper calorique contrairement à celui où ils y ont ajouté une supplémentation en resveratrol, et le régime normal, qui sont resté parfaitement sain. (1) Les souris supplémentées en resveratrol à la moitié de leur vie, ont augmenté leur durée de vie en moyenne de 30%. Elles étaient également plus sensibles à l’insuline avec une action positive sur leur taux de glucose sanguin.

La peau : Les recherches préliminaires indiquent que le resveratrol pourrait lutter contre les dommages cutanés causés par les UVs. Par exemple, une étude a révélé que le resveratrol pouvait protéger contre le vieillissement de la peau lorsqu’il est y est appliqué directement ou simplement consommé via une supplémentation. Récemment, la marque Caudalie a décidé d’en faire son produit phare anti ride suite à une étude dermatologique indépendante à échelle européenne.

 Resveratrol : d’où provient il ?

L’une des sources les plus riches en resveratrol est le vin rouge, qui est fermenté avec les peaux de raisin plus longtemps que le vin blanc. Il est important de noter, cependant, qu’une trop grande consommation d’alcool peut augmenter votre risque d’hypertension artérielle, des lésions du foie, de l’obésité et certaines formes de cancer. Par ailleurs, le vin rouge tous les comme les autres aliments qui en contiennent (bleuets, raisins..) ne représente pas une quantité suffisante en resveratrol, pour en avoir un quelconque bienfait santé (présent en μg seulement). Pour bénéficier du resveratrol il faut consommer sa molécule isolée à partir d’une plante (généralement la Renouée du Japon, aussi nommée Polygonum cuspidatum), via une extraction végétale très complexe. Les vrais extraits de la molécule active trans resveratrol sont donc assez cher car il faut plusieurs kilos de plantes pour en obtenir quelques milligrammes. Pour plus d’infos à ce sujet, lire notre article:  Polygonum cuspidatum

Resveratrol : choisir sa marque de complément

Nous avons sélectionné (sans influence commerciale!) le resveratrol de chez Dynveo, comme étant le meilleur en terme de qualité (micronisé, trans-resveratrol pur à 99%, gélules opaques..) et de prix (le plus bas du marché pour ce niveau de qualité). A ce sujet vous trouverez notre article complet: comment choisir son resveratrol

 

Sources:

(1) Nature. 2006 Nov 16;444(7117):337-42. Epub 2006 Nov 16