N-acetyl Cysteine : les bienfaits de ce puissant antioxydant

Tout comme le Resvératrol, la N-acetyl cysteine figure aujourd’hui parmi les compléments alimentaires les plus prisés du marché. Et ce, parce qu’il possède de nombreux bienfaits santé. En effet, les études révèlent sa capacité à intervenir lors de diverses affections, même les plus graves. Réputée comme possédant une faculté immunostimulante, la molécule serait aussi bénéfique contre le stress oxydatif et l’inflammation.

Présentation de la N-acetyl cysteine

La N-acetyl cysteine, parfois dénommée NAC, n’est autre qu’un dérivé synthétique de la cystéine. Il s’agit d’un acide aminé non essentiel, c’est-à-dire, un acide aminé que l’organisme est capable de synthétiser à partir d’autres acides aminés. Parmi ceux-ci, il y a notamment la méthionine et la sérine. Elle est, toutefois, présente dans divers aliments dont : les œufs, les produits laitiers, les graines, l’ail, l’oignon et les choux.

Une fois dans l’organisme, la NAC prise sous forme de complément alimentaire se transforme en cystéine. Cette cystéine participe alors dans différentes fonctions métaboliques, notamment au niveau de la sécrétion d’hormone et de la synthèse d’acide gras. Elle intervient aussi dans la régénération cutanée ainsi que dans la pousse des ongles et des cheveux. La cystéine joue, par ailleurs, un rôle important dans la production du plus puissant antioxydant de l’organisme, le glutathion. Elle assure le maintien d’un taux de glutathion suffisant au sein des cellules.

Bienfaits santé de la N-acetyl cysteine

L’administration de N-acetylcysteine peut apporter de nombreux bienfaits sur la santé.

Amélioration de la fonction pulmonaire

N-acetyl cysteine

La N-acetyl cysteine est un bon remède contre les toux grasses

La N-acetyl cysteine est prescrite pour traiter certaines affections des voies respiratoires, du fait de ses actions mucolytiques et antioxydantes.

En fluidifiant les mucus, la molécule facilite leur évacuation par expectoration. Ce qui va améliorer la respiration chez les sujets souffrant entre autres de bronchite, sinusite, et autres maladies pulmonaires obstructives chroniques. L’amélioration de l’oxygénation des tissus permet aussi d’accroître l’endurance physique des malades.

L’administration de NAC permet, par ailleurs, une augmentation du niveau de glutathion dans les cellules pulmonaires. Ce qui va permettre une meilleure résistance face aux attaques radicalaires, ou à une baisse des réactions inflammatoires. Lors d’une étude, les patients ont montré tant une baisse de la fréquence que de la sévérité des crises. On a également pu constater une diminution des symptômes ainsi qu’un ralentissement de la dégénérescence pulmonaire suite à l’usage de ce produit. (1)

Amélioration du système immunitaire

Des recherches suggèrent des suppléments en NAC pour améliorer l’immunité lors d’affections associées à une déficience en cystéine et glutathion. C’est notamment ce qui se manifeste en cas d’infection au VIH-Sida. Les résultats de quelques études ont notamment montré qu’un traitement à la N-acetylcysteine pouvait améliorer le fonctionnement du système immunitaire. À dose élevée, la molécule pourrait même empêcher la multiplication de ce virus.

Des essais in-vitro ont, en outre, montré que la NAC est aussi efficace contre d’autres virus, dont la grippe. Elle pourrait contribuer à en réduire les symptômes ainsi que la durée. La même molécule semble aussi parvenir à inhiber la réplication des cellules cancéreuses. Elle a même permis de prévenir la survenue de cancer du côlon chez des patients présentant des polypes.

Détoxification de l’organisme

La N-acetyl cysteine est connue comme pouvant aider l’organisme à se détoxiquer de diverses substances néfastes. Elle sert surtout à prévenir la survenue d’effets secondaires suite à une intoxication à des médicaments ou à des toxines.

Pour plus d’efficacité, elle est utilisée en perfusion intraveineuse dans les premières heures qui suivent une intoxication. Son recours va aider à protéger le foie et même les reins des dommages que peuvent engendrer les produits toxiques. Il s’agit aussi d’un remède préconisé en cas de surdosage en acétaminophène ou paracétamol. En effet, ses actions antioxydantes et anti-inflammatoires contribuent dans cette protection hépatique.

Perturbations psychiatriques

La NAC est avancée comme pouvant aider dans le traitement d’une dépression et de divers troubles psychiatriques. Elle peut, en effet, agir au niveau du cerveau en régulant le taux de glutamate, le plus important neurotransmetteur cérébral. Ce qui peut, non seulement apaiser les symptômes, mais également améliorer tout le fonctionnement du cerveau.

Des suppléments en cette molécule peuvent, en outre, réduire la dépendance en certaines substances psychotropes dont la marijuana et le tabac. Ils aident aussi à prévenir les récidives en cas d’addiction à la cocaïne.

Dosage et précautions d’utilisation de la N-acetyl cysteine

La dose varie de 600 à 1500 mg par jour, à répartir en plusieurs prises. La N-acetylcysteine est un produit qui n’engendre aucun effet secondaire. Dans de rares cas, une réaction allergique à la molécule ou des troubles digestifs peuvent survenir. Un surdosage peut engendrer un choc anaphylactique.

La consommation de ce produit est déconseillée chez le jeune enfant, les femmes enceintes ou allaitantes.

À lire aussi : Resvératrol : tous les bienfaits santé

Références

(1) Stey N. et al. « The effect of oral N-acetylcysteine in chronic bronchitis : a quantitative systematic review.» European Respiratory Journal. 2000.

Comments are closed.