Polygonum cuspidatum

Le Polygonum cuspidatum ou « la Renouée du Japon »

Il s’agit d’une espèce de plante cultivée historiquement en Asie, et désormais en Occident depuis près d’un siècle. Elle est connue là-bas, pour ses propriétés médicinales, avec sa composition riche en resveratrol.

Il faut savoir que cette plante est protégée, et donc inscrite à l’Union Nationale pour la conservation de la nature. Elle est en effet incluse, dans le lot des 100 espèces les plus préoccupantes. 
En Europe et en Amérique, cette plante a été naturalisée car il s’agit d’une des principales espèces invasives.

La plante

Le Polygonum cuspidatum se compose de tiges creuses qui peuvent ressembler à celles des cannes de bambou. Leur hauteur peut d’ailleurs aller de 1 à 3 mètres. La croissance peut même aller de 1 à 8 cm par jour. Au printemps, soit en deux mois, cette plante méconnue peut donc atteindre 4 mètres de hauteur. 
Lors de l’hiver, les tiges aériennes du Polygonum cuspidatum, meurent. Seuls les bourgeons souterrains, ou situés au ras du sol, demeurent. En septembre-octobre, cette grande plante peut produire de petites fleurs blanches. Celles-ci poussent en panicules, au niveau de l’aisselle des feuilles.

Notez que le Polygonum cuspidatum aime les lieux humides ainsi que les zones fluviales, car il s’agit des zones idéales pour sa reproduction. C’est en effet l’humidité, qui lui permet d’avoir une croissance optimale. La plante peut alors former de grands fourrés très denses.

Par ailleurs, si le Polygonum cuspidatum n’a aucun impact sur l’environnement dans son milieu d’origine, et est d’ailleurs une espèce protégée, il présente un caractère invasif dans d’autres environnements.

Sa composition chimique

anti-âgeConcernant sa composition chimique, la plante est très connue pour sa composition riche en une très grande quantité de resveratrol. Cependant il faut savoir que les rhizomes disposent de 20 à 50 fois plus de resveratrol, que les autres parties de la plante. Pour information, la molécule se trouve également dans le vin rouge.

Depuis les années 1990, ces molécules attirent la curiosité, tant des biologistes, que des fabricants de compléments alimentaires. Elles présentent des propriétés pharmacologiques considérées comme très prometteuses par les chercheurs.

Depuis quelques temps déjà, les industriels exploitent d’ailleurs le Polygonum cuspidatum, pour en extraire son précieux resveratrol, d’où elle tire une grande partie de ses propriétés. De nombreux compléments alimentaires à base de resveratrol, sont donc désormais commercialisés à partir de cette plante plutôt qu’à partir du raisin, du fait de son meilleur rendement largement à son avantage. Rajoutons à cela que les raisins sont pour la plupart, malheureusement de nos jours, souvent soumis aux pesticides. C’est une des raisons pour laquelle nous conseillons les suppléments de resveratrol purifiés à partir de cette plante.

Un puissant antioxydant

Du fait de ses propriétés chimiques, le Polygonum cuspidatum est considéré comme un puissant antioxydant, est très recherchée, et appréciée des biologistes et pharmacologues pour son potentiel exceptionnel. Le meilleur moyen d’en bénéficier est donc de consommer du resveratrol, et plus précisément son isomère trans, au travers d’un complément alimentaire sur une base de consommation journalière pour se protéger des radicaux libres.

N’hesitez pas à lire notre article : resveratrol, comment choisir ?

Comments are closed.